Archives par mot-clé : nuages

20220606

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

Peu nuageux. Le soleil domine durant la majeure partie de la journée malgré quelques cumulus autour des massifs et de fins nuages élevés. Ils s’épaississent en fin de journée, donnant quelques averses sur l’extrême Ouest de la région. Elles circuleront jusqu’en bordure du Jura et vers le Chablais ensuite en début de soirée.
Températures minimales comprises entre +11 et +14 degrés.
Températures maximales comprises entre +26 et +29 degrés.
Isotherme 0° vers 3700 mètres.
Vent faible à localement modéré d’Ouest.
Prévisions Météo Alpes

Peu nuageux. Mais quelques nuages quand même. Assez pour cacher parfois ou l’ici ou le là, juste le temps de mettre en valeur une autre partie du paysage, nous permettre de voir plus nettement les sapins se découper délicatement sur la crête, à la façon d’un peintre japonais, juste quelques traits d’encre sombre sur le pâle du papier de riz. Le reste on l’image, comme l’odeur et le son. Au premier plan, la cime du châtaignier, ses fleurs encore timides qui vivent toute leur jeunesse bien à l’abri des feuilles, camouflées dans leur vert pour grandir tranquillement avant de s’affirmer, de prendre toute la place et de recouvrir l’arbre de ses chatons jaune pâles. Mais surtout, le peu nuageux cache quand même un peu le sommet tout en haut, pour qu’on l’oublie un peu, lui qui nous attire l’oeil et nous attire tout court, nous fait nous concentrer sur un point tout petit, trop petit pour tout le monde, nous rempli de regrets quand il y a tant à voir pour peu qu’on se laisse guider par le peu nuageux

20220128

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

Beau temps, froid, au creux des vallées, possibles mers de nuages

Dans cette mer là on ne nage pas. On peut juste y voler quand on a plumes et ailes mais elle n’abritera jamais ni poisson ni baleines et ne bercera pas les coques des bateaux. Elle va vient disparaît. Elle n’en fait qu’à sa tête. Faussement vêtue de doux elle enveloppe de froid et recouvre de givre ceux qui sont sous sa coupe. Mais pourtant vue d’en haut elle a tout de la mer, le mystère du caché et le mouvement des vagues. Et parfois même une île quand un bout de cailloux vient troubler sa surface qui s’agite sous le vent. Au fond de cette mer-la il n’y a pas de coraux. Quelques épaves bien sûr mais comme partout ailleurs. Vue d’en haut elle est voile qui cacherait la mariée, vue d’en bas elle est brume féerique qui vous entoure de contes. Fascination toujours pour la où on n’est pas

20220123

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

Beau temps, froid, quelques passages nuageux. Pas de précipitations

Des nuages, petits et timides, épars. Ils attirent l’œil après des jours de bleu uniforme. Effilochés ou rondouillards, piles d’assiettes pour menus fabuleux, chevelure de trolls hirsutes, souffle glacé d’un géant assoupi, posés sur les montagnes ou bien plus loin au large, encore sombres ou déjà éclairés par le soleil pour nous encore caché, ils annoncent le retour du mystère, des questions, des rêveries, des objets qu’on y voit, des visages qui y naissent, des histoires qu’on y lit. Des rencontres. Du non-divisé en « oui ou non » qui laisse place au débat, aux envies, aux contes et aux légendes, aux mondes plus grands que le nôtre.