Archives par mot-clé : printemps

20220411

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

Beau temps, aucun nuages, températures printanières

Nous serions donc, après un retour de la neige il y a quelques jours, aux portes du printemps, presque de l’été. Aux portes de. Sur le point de passer un seuil, construit, défini, établi par les humains. Pas de seuils, pas de portes dans la nature. Des cassures, des failles, des passages mais pas de portes, pas de seuils de ces portes, qu’on ouvre et qu’on ferme à volonté. Constructions humaines, séparations humaines, comme une armée aux portes d’une ville, quand le domaine militaire d’une armée se prépare à entrer dans le domaine civil d’une ville. Alors il y a effraction, il y a infraction. Crime. Toujours. Piétinement des conventions. Par définition

20220409

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

Fréquentes averses de neige et de pluie, temps couvert, nombreux passages nuageux, températures tout juste positives. Rares éclaircies

Retour des nuages, du vent qui les chasse, qui les emmène, qui les ramène. Saison des giboulées. Nuages et rideaux de pluie qui cachent, qui dévoilent, qui suggèrent, qui en disent juste à peine, juste pour donner envie. Voiles transparents, tissus légers, appels. Les nuages se déposent, se rassemblent, assombrissent, avant de ménager une entrée des artistes aux rayons du soleil. Jeu de cache-cache, séduction, et mystère, invitation à aller voir derrière les barrières volages, là ou la lumière se pose pour guider nos regards, tentation pour explorateurs, curieux, aventuriers. Humaine envie d’aller jeter un œil…

20220403

"De temps en temps", ça commence par la météo, et ça continue avec ce qui vient en tirant sur le fil

De belles éclaircies, les températures remontent et font fondre la neige des derniers jours

Rappel à l’ordre de la nature que cette neige d’avril après une longue période de beau temps, quasiment de sécheresse. On pensait la porte de l’hiver refermée pour cette année, mais non. Le changement de saison ne s’est pas fait en doux dégradé mais plutôt en alternance, en hachures aux lignes épaisses qui se resserrent pour se confondre. Un peu de printemps dans l’hiver et une fois le pli trop pris, un peu de neige sur les primevères. Soirée qui finit au matin, journée qui commence dans la nuit, récit historique et anticipation mêlés. Un jeu du temps dans le temps. Piment